Stevy Mahy : Renaissance woman project

DSC_0040

 

Le désormais emblématique Mémorial Act de Pointe à Pitre a accueilli samedi 26 Août l ‘artiste guadeloupéenne Stevy Mahy .

Celle qui se décrit comme une femme qui chante, a présenté « Renaissance Woman » le fruit de sa résidence d’artiste de 5 jours.

Le projet Renaissance Woman s’articule autour du développement personnel , de la connaissance mais aussi de l’acceptation de soi même.

Drapée dans une longue robe aux imprimés psychédéliques , Stevy mahy s’est muée le temps d’une soirée en conteuse et a proposé un spectacle parsemé de vidéos , de chorégraphies interprétées par 4 danseurs mais aussi de chansons extraites de son premier album « Créole folk trip » mais également de son dernier opus « Renaissance woman » . Retour sur une soirée pleine d ‘émotions.

 Il était une fois….

C ‘est d’abord une histoire que Stevy a souhaité nous raconter, celle de deux flammes jumelles, deux êtres qui n’ont eu de cesse de se chercher et se sont finalement trouvés .

Tous deux connaissent la perte , celle de l être aimé pour l’un et celle d’une partie d’elle même pour l’autre , son sein, ce sein nourricier , symbole de féminité , rongé par la maladie .

Ces deux flammes jumelles traversent les différentes étapes que l ‘on traverse avant d atteindre la renaissance et d’accepter , de laisser aller ,de laisser faire dieu.

Quatre étapes composent ce long voyage vers la renaissance , la mort , le déni , le lâcher prise et l’éveil .

Accompagnés de leurs énergies masculine et féminine, les deux êtres se meuvent au fur et à mesure dans ces différentes étapes pour enfin connaître la renaissance , se retrouver et ne faire plus qu’un.

DSC_0035

Une métaphore de sa propre histoire

Stevy mahy fait partie de ses artistes qui ne mettent pas de frontière entre leur œuvre et leur vie .

Ils transforment leurs émotions en œuvres et donnent forme à leur vision de la vie en chansons , vêtements , bijoux , peinture , films ou encore poème. Ils sont la création incarnée.

C’est sa propre histoire que l’artiste a souhaité mettre en scène , ces deux flammes jumelles que le public a pu suivre tout au long du spectacle ne sont que les deux faces de sa propre personnalité , accompagnées de ses énergies masculine et féminine.

La femme qui pleure son sein c’est Stevy plus jeune , dans un processus de deuil de toutes celles que la société aurait voulu qu’elle soit.

L’homme qui pleure son épouse , c’est aussi Stevy , Stevy face à la perte de ceux qu’elle a aimés et avec lesquels elle a du apprendre à faire sans , aussi difficile cela soit -il car on ne sait pas «  faire sans » comme elle le dit elle même.

Son énergie masculine l’a portée tandis que son énergie féminine a été plus difficile a apprivoisé au fur et à mesure des années.

Ceux qui suivent l’artiste sur les réseaux sociaux et dans ses différents projets sont familiers des différentes problématiques soulevées durant ce spectacle ainsi que de son parcours de renaissance.

La chanteuse Guadeloupéenne qui a récemment fêté ses 40 ans célébrait le rejet de tous les stéréotypes reliés à cette âge pour embrasser pleinement la femme qu’elle est aujourd’hui plus désirable que jamais, plus belle que jamais et comme elle le chante si bien plus forte.

Femme d’arts: renaissance woman

Stevy Mahy est la définition même d’une renaissance woman .

Ce terme anglophone désigne un être , homme ou femme investi dans plusieurs domaines artistiques.

Ceux qui suivent la guadeloupéenne la connaissent comme chanteuse, réalisatrice, mais aussi créatrice de bijoux et de pochettes.

Le spectacle proposé ce Samedi 26 août a été à l’image de cette renaissance woman qu’est Stevy Mahy.

Les chansons des deux albums de l’artiste ont été bien sur mises en avant .

Elles ont été interprétées par l’artiste elle même accompagnée d’un guitariste .

Grande amoureuse d’Haiti, Stevy a laissé une belle place à des chants haitiens vaudous aux rythmes envoutants.

Ils ont porté le spectateur durant ce voyage à la fois mystique mais aussi terriblement proche de chacun de nous.

La danse, magnifiée par les corps de 4 danseurs, a également été un instrument pour incarner cette renaissance qu’a voulu nous faire partager Stevy Mahy.

Enfin, la vidéo , sans doute le premier amour de la chanteuse a permis de mettre des images sur les sentiments et émotions partagés ce soir là .

Ceux qui étaient là se rappelleront sans doute de l’image de cette chute d’eau(sans doute à Saut -d’eau en Haiti) sous laquelle une foule vêtue de blanc semblait célébrer la vie , laisser couler la rivière et lâcher prise.

DSC_0039_1

Le fruit de la résidence d ‘artiste de Stevy Mahy ce soir d’Août semble être la confirmation que le public guadeloupéen va devoir compter sur cette femme -artiste aux multiples talents .

D’autres collaborations avec le mémorial Act sont d’or et déjà prévues dans les mois à venir.

 

 

L’album « Renaissance woman » est disponible en téléchargement légale .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s