Jean « Amédé » Caze

jeancaze2

Virée nocturne dans la diaspora

Mes errances nocturnes sur youtube m’ont un soir amenée jusqu’à Haïti , plus précisément dans la diaspora haïtienne ,  celle qui vit aux États -Unis.

Là , j’y ai découvert Jean Amédé Caze , trompettiste, compositeur, brillant musicien Haitiano-américain.

« Haitian peace song » extrait de « Miami Jazz scene » a alors résonné dans mes écouteurs tel une prière pour Haïti.

Deux années ont suivi , celui qui présentait à l’époque  « Miami  Jazz scene » propose cette fois « Amédé ».

Douze titres figurent sur ce nouvel album.

Différents les uns des autres , un point commun les rassemble, l’envie constante que Jean Caze a eu de souligner sa double appartenance .

Celui qui se fait appeler Jean a donc choisi de faire parler Amédé, petit garçon d’origine haïtienne qui peu à peu s’est fondu dans la culture américaine tout en conservant au fond de son cœur les rythmes compas et rara de sa terre d ‘ origine.

Mardi gras à Port au Prince

Cet album qui a pris du temps à voir le jour , s’ouvre immédiatement sur Haiti.

« Sparks » le morceau d’ouverture rappelle les rythmes du carnaval haïtien et nous amène à Port au Prince un jour de mardi gras.

Les conques de lambis , mollusque dont l’habitat est utilisé comme instrument de musique dans les caraïbes résonne en ouverture du morceau avant de céder la place à la trompette de Jean Caze et aux autres instruments.

Comme souvent en Haïti les rythmes vaudous ne sont jamais bien loin .

« Sparks » tel une étincelle , provoque une forme de transe auditive marquée par le son du tambour, instrument haïtien par excellence.

Poésie haïtienne

Bien que tout l’album vaille plus que la peine d’être écouté , s’il ne fallait garder qu’un seul morceau je garderai « Wap Wen », le deuxième titre .

Je dois avouer que je suis encore incapable de traduire cette phrase en créole haïtien mais la beauté de la langue m’a fait passer toute envie de traduction.

Sur un texte signé Syto Cavé , l’un des grands maîtres de la poésie haïtienne, le chanteur Joe Ferdinand souligne la beauté de la musique qu’il compare aux charmes d’une femme.

Telle une fidèle compagne, la musique l’accompagne partout où il va . 

Haïti-compas

Parcourant l’album de Jean Caze, je continuais d’aller à la découverte des rythmes haïtiens.

Quelle ne fut pas ma surprise de tomber sur une version compas très dansante de l’excellentissime « Haitian peace song ».

Un voyage à Haïti , l’audace d’un musicien et l’envie de faire le lien entre ce nouveau projet et son précédent album auront décidé Jean Caze à conserver cette version.

Tous les amoureux de compas et ils sont nombreux ,tomberont sous le charme de ce morceau qui rappelle la musique des meilleurs artistes compas.

Retour aux Etats-Unis

Comme pour revenir à ce qu’il est , un haitiano-américain , Jean Caze conclue l’album par une version groovy d’ « Amazing grace ».

Comme il s’est inscrit dans le cœur même de la nation haïtienne, en reprenant cette chanson extrêmement fédératrice du répertoire américain il s’inscrit cette fois dans le cœur de la nation américaine.

Ce morceau , encore repris aujourd’hui par de nombreux musiciens, a accompagné les grands moments de l’histoire américaine.

Je conclurai en disant qu’à travers cet album c’est lui-même que Jean Caze a présenté au public.

Lui, cet individu pleinement ancré dans le monde d’aujourd’hui , à l’identité-rhizome*

*Tige souterraine émettant des racines et des tiges aériennes.

ENGLISH VERSION

 

In the Haitian diaspora

One night , my late wanderings on youtube led me to the Haitian diaspora the one living in the United States.

There, I met a  brilliant Haitian -American  trumpet player Jean Caze.

I pressed the play button and « Haitian peace song « from his debut album resonated in my earphones just like a prayer for Haiti.

That was two years ago.

This year , Jean Caze is presenting a new release: « Amédé ».

Ten tracks compose this very new record. They are all very different. But there’s a common point.

In most of them, the musician decided to give a voice to that little boy inside of him, a little Haitian boy who gradually became American but never forgot about his roots.

Mardi gras in Port au Prince

This long- awaited album immediately brings you to Haiti with the debut track « Sparks ».

« Sparks » transports you and you feel like being in Port au Prince on a mardi gras day.

The conch shell used as an instrument in many Caribbean islands resonates before having Caze’s trumpet and other instruments playing.

As very often when it comes to Haitian culture voodoo is never far.

« Sparks » provokes a trance-like experience marked by drums, drums being very essential in Haitian music.

Haitian poetry

Even if the entire album is worth-listening if I had to keep one track that would be « Wap wen ».

Written by one of the masters of Haitian poetry , Syto Cavé and interpreted by Joe Ferdinand, the song is a metaphor of couple-life with music being a faithful and gorgeous wife following her husband(the musician) wherever he goes.

Haiti compas

As I kept going through « Amédé » , I noticed how diverse the rhythms were  on the album.

I was very surprised to find a compas version of « Haitian peace song » from « Miami Jazz scene » Jean Caze’s wonderful debut album

Recalling the  most popular Haitian musics , the track was born after a trip in Haiti  and a musician stubborn enough to suggest such a version.

Compas lovers will definitely love it.

Back to the US

The album final track is a groovy rendition of  the beautiful « Amazing grace ».

With this very popular American music Jean Caze is now paying hommage to the country where he was raised.

« Amazing Grace  » has been played during many American  historical moments and is a very unifying song.

The track is a way for the trumpet player to assert that he is Haitian- American.

« Amédé »  is definitely a  » this is who I am  » album .

Jean Caze introduces himself to the world  , declines the different aspects of his culture and presentes his rhizome* -like  identity.

*a thick horizontal  underground stem of plants with multiple roots.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s